Nos articles

Animation d’un petit déjeuner avec la Chambre Professionnelle du Conseil

Philippe Vachet No Comments

Dans le cadre d’une animation organisée par la Chambre Professionnelle du Conseil en Région Centre, Philippe Vachet animera un petit-déjeuner le 27 Avril 2017 dans les locaux de l’entreprise Pillivuyt à Mehun sur Yèvre sur la thématique :

Stratégie Personnelle du Dirigeant et Stratégie d’Entreprise, deux routes parallèles peuvent-elles se croiser ?

 

Bonjour,

Les membres de la Chambre Professionnelle du Conseil en Région Centre (CPC Centre – Reflexe Conseil Berry) sont heureux de vous convier à leur prochain petit déjeuner de l’ABCDaire des bonnes pratiques en entreprise », sur la thématique de la Stratégie :

« Stratégie Personnelle du Dirigeant et Stratégie d’Entreprise, deux routes parallèles peuvent-elles se croiser ? »

Pour échanger sur cette thématique, nous aurons le plaisir d’être accueillis par David Burnel, dirigeant de la société Pilliyvuit à Mehun-sur-Yèvre, qui nous fera l’honneur, pour ceux qui souhaiterons prolonger l’échange par une visite du site, d’ouvrir les portes de cette Manufacture de porcelaine historique et ancrée dans le patrimoine industriel du Berry.

Nous vous donnons donc rendez-vous le :
Jeudi 27 Avril 2017
de 8h30 à 10h
PILLIVUYT
Allee de la Manufacture, 18500 Mehun-sur-Yèvre

 

Sur inscription uniquement- merci de nous contacter : vachet.philippe@gmail.com

Connaissez vous le rapport entre Wonder-Woman et votre profil de comportement commercial ?

Philippe Vachet No Comments

Wonder Woman, vous connaissez probablement la « première » des super-héroïnes, désormais éditée par DC Comics.

A l’origine elle défendait une certain cause féministe. Son créateur, Richard Moulton, avait perçu les « comic books » comme un formidable vecteur d’éducation de la jeunesse.

Votre profil de comportement commercial, selon la méthode DISC :

William Moulton Martson identifie que les comportements humains se décomposent en 4 grands types : Dominant, Influent, Stable, Conformiste. Aujourd’hui, chacun peu découvrir son profil personnel de comportement commercial DISC.

Et bien figurez vous que Richard Moulton et William Moulton Martson sont une même et unique personne ! Sous ce pseudonyme, le déjà éminent psychologue américain créa en 1941 la super-héroïne, considérant le formidable potentiel éducatif des comic books à l’époque, lui permettant de distiller ainsi ses convictions féministes !

L’approche DISC, appliquée au commercial et au management, permet:

  • d’identifier vos points forts et d’investir en confiance sur eux.
  • d’affiner votre capacité à comprendre l’autre et à vous y adapter.
  • de vous accepter tel que vous êtes et savoir vous adapter au mieux à toutes les situations.

Elle est également utilisée par certains grands groupes dans le cadre de formations pour agents immobiliers, afin

  • d’améliorer votre capacité écouter et comprendre le futur acheteur d’un bien.
  • d’améliorer votre capacité à proposer à vos acheteurs potentiels des biens adaptés et à leur exposer les raisons objectives de vos propositions.

Alors maintenant, si vous souhaitez en savoir plus, vous avez plusieurs orientations possibles :

Bientôt vous n’aurez plus aucune excuse !!

Philippe Vachet No Comments

LeadCRM prépare sa rentrée, et avec sa nouvelle application pour smartphone, vous n’aurez bientôt plus aucune excuse pour repousser au lendemain vos relances commerciales !!

Comme nombre d’entrepreneurs indépendants et de commerciaux, vous avez toujours mieux à faire que de vous lancer dans vos relances commerciales… bien entendu, les dossiers chauds, vous les suivez… mais qu’en est-il de ces contacts plus ou moins formels, ces comptes rendus d’actions de prospection qui exigent de vous une relance à bonne date pour reprendre le sujet de conversation là où vous l’aviez laissé avec votre interlocuteur… qu’en est-il de cette carte de visite que vous retrouvez sur votre bureau et qui vous fait dire :

« ah oui, il fallait que je l’appelle, mais j’ai un doute sur le sujet exact… c’est bien la personne que j’ai vu à la soirée du club d’entrepreneurs… ou celle que mon ami m’a fait passer pour que je la rappelle…  mince alors… j’ai un doute !!  »

… il parait difficile et il est en fait impossible de retrouver et de se souvenir de tous les contacts engrangés sans disposer d’une organisation adaptée…

Mais c’est long de saisir les cartes, cela demande une sacrée rigueur et organisation… la nouvelle application mobile de LeadCRM, bientôt disponible répond à ces besoins :

Début 2017, découvrez les nouvelles fonctionnalités innovantes de LeadCRM et de son application mobile, et découvrez les joies d’un logiciel piloté à la reconnaissance vocale qui vous permet de:
dicter vos cartes de visites de manière intuitive et rapide (bien plus simple et rapide que d’utiliser le clavier vocal de votre smartphone)
planifier « à la voix » vos rappels, par exemple en sortant d’un rendez-vous, tout en marchant, programmer l’action de relance juste après votre visite
– faire des traitements et liens automatiques entre LeadCRM et votre logiciel de gestion grâce à une « API » ouverte vous donnant l’accès, à vos données de manière libre et sécurisée
– générer des catégories illimitées d’actions commerciales pour suivre à la perfection vos missions de prospection étape par étape, de suivi de maintenance préventive et réparatrices, de planifier des actions selon vos priorités du moment : focus sur produits, actions saisonnières, types de relances…
– de programmer et clôturer automatiquement des actions d’emailing pour avoir un parfait suivi de votre fichier marketing et de ce qui a été envoyé
– de joindre des dossiers de fichiers (devis, documents de commandes, photos… )à vos actions
… et de nombreuses innovations dans l’interface que nous serons heureux de vous présenter en début d’année.
Vous souhaiteriez profiter d’une démonstration sur-mesure de LeadCRM ?
Cliquez sur le lien ci-dessous, et nous vous contacterons en avant-première lorsque la nouvelle version sera disponible !
Vous souhaitez faire dès maintenant un essai avec la version actuelle de LeadCRM ?
Cliquez sur ce lien pour profiter de deux mois d’essai gratuit !

 

Témoignage client video sur notre formule d’accompagnement

Philippe Vachet No Comments

 

Gilles Crabières est un client de Leadwork, il a participé à quelques ateliers de formations pratiques en commercial, et a sollicité Philippe Vachet sur une prestation d’accompagnement stratégique et commercial « à la demande », formule économique principalement effectuée par téléphone. Rapin Electricité interviens dans les domaines industriels et agricoles en particulier.

Prenons le temps de prendre du recul – Septembre 2016

Philippe Vachet No Comments

Bonjour à tous,

je vous propose de prendre le temps de prendre connaissance de ces quelques articles, en ce début de mois, et pour initier ce petit mémo, qui j’éspère vous aidera à prendre un peu de recul pour avancer mieux…

En introduction, je vous partage ce commentaire tiré d’un article du magazine emarketing :

« 76 % des marketers considèrent que le marketing a davantage changé en deux ans, que lors des cinquante dernières années. Cette statistique, dévoilée au cours du Digital Marketing Symposium d’Adobe, début novembre, en dit long sur les transformations que connaît la fonction.  »

Même si certains vont trouver le propos excessif, et rappeler que les « Marketers » qui ont répondu à l’enquête n’étaient… accessoirement pas encore nés il y a 50 ans… et au mieux, n’étaient pas franchement en poste… bon… on peut quand même se dire que ça bouge beaucoup… sur une courbe d’évolution de forme exponentielle, vous nous mettriez où?courbe

 

Voir l’article : http://www.e-marketing.fr/Thematique/etudes-1000/Diaporamas/les-tendances-marketing-2016-262134/relever-challenge-transformation-marketing-262198.htm#kD4I5d56zko3Jyx6.99

Dans cet article rapide et peut-être un peu technique pour certains, vous observerez l’évocation de 5 tendances du marketing, assez orientées sur les entreprises d’une certaine taille, mais dont des fondamentaux restent pertinents aussi pour les PME et les TPE.

Je vous propose les lectures complémentaires suivantes :

– Le marketing à 360° :

Pour mémoire, une définition issue de ce même magazine, emarketing : http://www.e-marketing.fr/Definitions-Glossaire/Marketing-360–243398.htm#dQFeI6XTEjexUSAB.97

Et dans ce cadre, pensez à mettre en application pour vous : la règle d’aujourd’hui est de communiquer de plusieurs manières différentes, ceux qui ont suivi récement l’une de mes animations se rappelleront de ma recommandation d’utiliser au moins 3 moyens de communication commerciale différents… cela vient de là… une application « a minima » du marketing 360° à la TPE… l’idée force est de bien vérifier que vous soyez présents non pas là où vous aimez être, mais là ou les clients que vous voulez obtenir vont aimer vous trouver…

– L’agilité et la cohérence de l’entreprise

Il s’agit ici de la capacité de l’entreprise  non seulement « bouger », mais surtout à évoluer en cohérence (voir notre article sur la cohérence de la stratégie). Même si l’on est une petite structure, voir tout seul, il n’est pas facile d’être « agile », d’évoluer, de se réformer…

Je vous recommande la lecture de cet article de l’école de management de Grenoble sur le sujet : http://www.grenoble-em.com/quest-ce-que-lagilite-en-entreprise

et en complément, sur un sujet proche, je vous propose un petite réflexion toute personnelle avec cet article de mon cru sur la cohérence :

Pourquoi la cohérence est-elle devenue encore plus importante de nos jours ?

 

Bonne lecture, bonne prise de recul…

 


[button link= »http://www.leadwork.fr/category/prenons-le-temps/ »]Voir les derniers articles[/button] [button link= »http://www.leadwork.fr/nous-sommes-presses-prenons-le-temps/ »]Lire la présentation[/button]

Pourquoi la cohérence est-elle devenue encore plus importante de nos jours ?

Philippe Vachet No Comments

La cohérence pour une entreprise et sa stratégie, qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple, disons que c’est le fait que votre discours, vos documentations, votre présentation, votre façade, vos comportements et ceux de vos collaborateurs, l’image générale que vous donnez, vos produits, leur emballage, leur design, la manière de vendre, les services que vous proposez, et toutes les choses dont ces petits détails qui semblent mineurs autour de la relation que votre entreprise et son environnement ont envers l’utilisateur, le client et leur environnement, soient en parfaite cohérence les unes avec les autres. Qu’elles évoquent les même valeurs, la même promesse.

Autant dire tout de suite, que nombre de grandes entreprises l’on compris depuis longtemps… mais l’application en reste difficile…

Un exemple? … hum… bon, un « presque-contre-exemple » d’abord… …vous voyez les commerciaux « en uniforme »? … c’est une idée de cohérence… assez primaire bien entendu mais c’est un point de départ… Aujourd’hui, il va falloir faire un peu plus subtile que cela… mettre ses commerciaux en uniforme, c’est les présenter comme des soldats… et donc le client, c’est l’ennemi ? le trésor de guerre à récupérer ? le butin ?… bon, moi je n’adore pas prendre le rôle du « butin de guerre », c’est pourquoi les équipes commerciales trop « propres sur elles  » me gênent plus qu’autre chose. A l’opposé, un magasin ou l’on ne sait jamais si l’on parle au commercial ou au client qui attend avant vous, c’est désagréable aussi… l’entre-deux m’est sympathique. Mais attention… ici je parle de MON ressenti… le problème n’est pas de ME convenir. La question est de convenir à vos clients potentiels, à ceux que vous voulez conquérir. Et c’est là que la cohérence entre le « look » de vos vendeurs (et le votre si vous êtes un indépendant, bien entendu), et votre stratégie sont essentiels. Vous ne serez pas crédibles auprès de personnes telles que moi, si votre « promesse » est une relation de convivialité et que votre présentation est le « costume cravate bien pincé » ou « le costume super mode ultra classe que tout le monde regarde »… moi, ce sont des éléments qui me « bloquent »… pour d’autres, ce sont des essentiels… donc lorsque l’on parle de cohérence, il s’agit de prendre en compte toute la chaîne d’utilisation de vos produits et services, pour y faire preuve de… ben… de cohérence, et avoir une idée claire et compète de sa stratégie !!!

Quelques autres définitions :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alignement_strat%C3%A9gique

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/coh%C3%A9rent_coh%C3%A9rente/17014

 

Maintenant, pourquoi est-ce devenu aujourd’hui plus important qu’hier ?

 

Pourquoi être particulièrement « cohérent » aujourd’hui ?

Nous sommes d’accord que nous sommes dans un monde d’ultra-concurrence ?

Quand j’entend cela, que l’on se comprenne bien il s’agit de concurrence large, comme pouvait en parler Mickael Porter par exemple, c’est à dire des offres concurrentes qui vont faire que votre client va vous apporter moins marge ou moins de chiffre d’affaires…

En gros, la Coupe du Monde de Foot est concurrente des restaurateurs, car globalement, un soir de match type « France – Allemagne », il y a moins de monde dans la plupart des restaurants… sauf ceux qui diffusent le match ! Cela vaut aussi pour un industriel qui propose une nouvelle machine de production, mais son client décide d’investir dans un gros système logiciel, qui utilisera tout le budget « investissement » de l’année… les cas sont en fait très nombreux et variés, tout le monde est concerné !!! De votre coté, quels sont vos concurrents « hors domaine d’activité » qui vous touchent le plus ?

Donc, prenons bien en compte cette concurrence élargie, qui fait que certains budgets vont « piquer des sous » dans le budget d’à coté… Partant de là, qu’avons nous aujourd’hui :

– Une baisse des moyens de fabriquer des communications commerciales, devenus simples, rapides et économiques avec des logiciels accessibles à tous, et des prestataires qui les utilisent pour faire des prestations à coûts très raisonnables, sans oublier l’avènement de l’impression numérique qui permet de réaliser des très petites séries à moindre coût et sans délais.

– Des usages d’internet omniprésent, d’internet mobile, de réseaux sociaux, de recherches systématiques par mots clefs avant, de consultations de sites en permanence… qui font que le nombre d’exposition d’une personne est de plus en plus important au final…

– De plus en plus d’indépendants et de petites ou très petites structures (tendance de société à avoir besoin de plus d’indépendance, facilités d’installations…)

Donc, au final? eh bien nous nous trouvons avec des sollicitations… beaucoup, beaucoup plus de sollicitations… et les budgets d’achat n’ont pas augmenté pour autant…

Donc l’acheteur, qu’il soit professionnel ou privé… il choisit, il fait du tri dans ces sollicitations, et pour cela, son premier « truc », c’est de filtrer.

Filtrer ? « Black lister » ? Comment cela « Black lister » ?

Quand vous devez choisir un nouveau collaborateur parmi 10 CV, vous les lisez tous très attentivement, les relisez, lisez les lettres de motivations, réfléchissez… et vous recevez en entretien 3 ou 4 personnes si possible…

Bien maintenant imaginons que vous devez choisir un nouveau collaborateur parmi 150 CV… vous les lisez tous avec la même attention?

Pour le coup, rapidement, vous réalisez que vous ne cherchez plus à trouver « le bon », mais à exclure « les pas bons »

… vous mettez d’un coté ceux qui vous semblent à retenir, mais surtout, et c’est la pile la plus importante, vous excluez… vous cherchez clairement des « bonnes raisons » d’exclure un CV… « histoire d’y voir plus clair »… et vous rentrez dans une logique de « Filtre »… certains diront « non, mois je ne fait pas comme ça, je fait appel à un cabinet de recrutement »… qui fera ce même filtrage à votre place, avec plus de pertinence et d’expérience que vous  sans aucun doutes, mais le principe est le même…

Eh bien notre acheteur fait « tout pareil »… disons que certains sont du niveau d’un cabinet de recrutement, et d’autres sont du niveau du recruteur amateur et non expérimenté… ce qui va changer, ce sont les critères de tris… de filtre… d’exclusion… mais dans tous les cas… il y a une réflexe d’exclusion des offres commerciales…

C’est là que la cohérence entre en jeu…

Un couple veut changer ses fenêtres ? Il va consulter internet, son réseau de bouche à oreille, les publicités qu’il a « sous le coude », lever les yeux vers les affiches du moment… et faire appel à sa mémoire pour les affiches qu’il a vu dans le passé ou les appels qu’il a reçu… Et qu’en ressortira-t-il comme filtres ?

Si sa démarche est systématique et rationnelle, il va tenter de faire la liste des entreprises qu’il connait, consulter les sites internet de chacun, et selon l’image qu’il aura entre le prospectus, son souvenir d’un contact, le site internet etc… choisir ceux qu’il va consulter… Mais donc sur quels critères ? Ceux de sa démarche d’achat… par exemple « j’en prend 2 a piori économiques, un a priori haut de gamme, et un qui « me semble sympathique »… ne riez pas, c’est bien souvent comme cela que ça se passe… On aime bien avoir une idée du prix et de la qualité en entrée de gamme et en haut de gamme, pour s’assurer de ne pas faire une bêtise dans un sens ou dans l’autre… et donc, les critères peuvent être « les 2 premiers que je trouve qui me semblent économiques » et « le premier que je trouve qui me semblent haut de gamme »…

Dans cet exemple, il y a donc un premier critère qui ressemble à du hasard : « le premier qui… » sauf que pour être le premier, il ne suffit pas d’attendre que cela arrive… l’action commerciale fera que l’on sera plus ou moins visible et donc plus ou moins souvent dans les premiers… mais ce n’est pas tout, ici, le critère suivant est « économique » d’un côté et « haut de gamme » de l’autre… ça ce sont des critères qui nécessitent de la cohérence!!!

Donc comment est-ce que votre entreprise « colle-t-elle » à l’image que vous voulez porter et qui est l’expression de votre stratégie et donc des produits que vous proposez, de l’expérience d’utilisation que vous apportez…

Dans quelle mesure n’avez-vous pas ce petit détail incohérent, qui vient tout faire tomber, décrédibiliser votre offre ?

Dans un contexte ou il y a foison d’offre et d’opportunités pour dépenser son argent… la cohérence est le seul moyen de rester dans la course, il est trop dommage de se faire exclure, de ne pas être consulté, parce-que l’on n’a pas la cohérence…

Je me souvient d’un entrepreneur qui me disait faire en sorte de pouvoir être au prix de ses concurrents sur internet… il utilisait même l’expression de « moi, je ne suis pas plus cher qu’internet »… sauf que d’une part « internet », ce n’est pas son concurrent, ce sont les entreprises qui y sont présentes qui sont ses concurrents… et d’autre part, et bien lui, il n’était justement pas présent sur internet… et donc ses clients avaient de lui une image dégradée de ce fait là… et n’imaginaient même pas qu’il puisse être compétitif, à un moment ou une grande partie des achats sont passés par internet, justement !!

Alors en conclusion, je vous invite à être cohérent en tout point avec votre stratégie, vous plairez à qui vous plairez, certes, pas à tous… on ne plait jamais à tous… mais au moins, ceux-là, ils vous auront identifié du premier coup !

 

 


[button link= »http://www.leadwork.fr/category/prenons-le-temps/ »]Voir les derniers articles[/button] [button link= »http://www.leadwork.fr/nous-sommes-presses-prenons-le-temps/ »]Lire la présentation[/button]

 

Nous sommes pressés : prenons le temps !

Philippe Vachet No Comments

Inscrivez-vous à notre mémo d’informations mensuelles pour « prendre le temps de prendre du recul » :

[button link= »http://www.leadwork.fr/category/prenons-le-temps/ »]Voir les derniers articles[/button]

Le développement commercial et la réussite d’une entreprise aujourd’hui… sont fondamentalement des questions de choix stratégiques.

L’extrême concurrence et la diversité des opportunités font que l’entrepreneur et l’entreprise s’épuisent souvent dans les « il faut que… il suffit de… nous devons faire ci… faire ça… » qui n’aboutissent pour la plupart à rien… car il ne font que pousser l’entrepreneur à « courir un peu dans tous les sens »… vers plusieurs lièvres comme diraient les chasseurs…

…d’autant plus qu’il est aujourd’hui exigé de plus en plus d’excellence … eh oui, à l’époque où tout le monde peu tout faire, une communication « moyenne » passe pour « mauvaise »… un produit avec quelques défauts « mineurs » devient « inadapté » par rapport à des concurrents…

… mais être parfait en tout… c’est un peu compliqué non ?

Alors il faut faire des choix… (et encore un « il faut » au passage !!) mais ça… si c’est urgent, on ne peut PAS le faire dans l’urgence…

Eh oui… ces choix conditionnent vos actions au quotidien, vos décisions de faire telle ou telle chose en priorité, vos décisions de prospecter, de relancer certains clients plus que d’autres, de travailler plus ou moins intensivement certaines de vos offres, certains de vos produits, certaines de vos documentations, certains dossiers, certains chantiers… votre mode de management également, vos choix de recrutement ou de réduction de vos dépenses… tout cela est totalement conditionné par vos orientations stratégiques… qui… pour la plupart… sont… soyons honnêtes… assez vagues… inexistantes… anciennes… irréalistes… incomprises… différentes d’un jour à l’autre… (Demandez individuellement en entretien en face à face à vos proches et collaborateurs de présenter en 3 lignes votre stratégie… et faites le donc vous même d’ailleurs et relisez le dans 3 semaines… c’est instructif vous verrez !!)

Donc il y a urgence en la matière !!!

Et en même temps, prendre des décisions stratégiques dans le stress, sous le coup des émotions du moment, du dernier client qui a passé une grosse commande ou au contraire a rouspété… du dernier événement qui vous a marqué… clairement….c’est franchement une très mauvaise idée !!

C’est pour cela que l’on dit souvent que le chef d’entreprise a « le nez dans le guidon » et ne « sait pas prendre du recul »… Mais comment faire, quand les questions du quotidien sont tellement importantes à traiter en priorité !!??? Ben oui quoi !!?? Facile à dire tout ça !!??

Je n’ai pas de réponse magique à cette question.

A chacun de trouver ses réponses, seul ou en se faisant aider ; ces réponses sont toujours très personnelles et uniques.

Mais bon… j’ai bien une petite piste à vous proposer…

…si vous me lisez jusqu’ici, c’est que ces propos vous ont un minimum interpellés… et que peut-être vous seriez prêts à vous laisser à nouveau interpeller de la sorte, une fois de temps à autre, à passer 10min, 15min, parfois plus, selon votre humeur, à vous autoriser à prendre le temps de lire quelques idées de fond, des idées synthétiques que vous pourriez à loisir découvrir de manière plus complète en cliquant sur des liens vers d’autres articles qui vous seraient proposés… quelques idées écrites ou décrites en termes plutôt simples, dans le but de vous proposer un petit moment de « pause », de « prise de recul » sur votre activité… et peut-être au bout du compte, vous aider trouver vos pistes de réussite pour demain…

Je me propose donc de vous faire parvenir ce petit mémo, régulièrement, tous les 1 à 2 mois environ.

L’expérience vous tente ? Oui ? Alors inscrivez-vous ci-dessous afin de recevoir par e-mail ces mémos.

N’hésitez pas également à placer cette page dans vos favoris, ainsi, vous retrouverez facilement un article ou une idée.

A très bientôt !

[button link= »http://www.leadwork.fr/category/prenons-le-temps/ »]Voir les derniers articles[/button]

Retrouvez-nous sur le salon Stratégie Client

Philippe Vachet No Comments

Les 14, 15, 16 Avril prochain, stand K59, Philippe vachet vous présentera les nouvelles fonctions de LeadCRM et ses nouveaux programmes de formation dans le domaine de la relation client.

Demandez votre badge :

 

Découvrez LeadCRM pour 6€/mois seulement : www.leadwork.fr/leadCRM
lead crm

 

Fidélisez vos clients grâce à vos « non-commerciaux »

Philippe Vachet No Comments

FIDELISEZ VOS CLIENTS GRACE A VOS « NON-COMMERCIAUX »

Objectifs :

Maximiser la satisfaction client pour le fidéliser au travers d’une bonne qualité de relation

Programme détaillé :

capital relationel

 Intégrer le « parcours utilisateur » de son interlocuteur

o   De l’idéation à la réalisation

o   De la livraison à l’utilisation courante

Les retombées et les applications dans mon service

o   La façon dont je suis impacté

o   La façon dont j’impacte l’autre

Le « bestiaire » de la relation client

o   Les différents profils

o   Les interactions de la relation client

Adopter le bon comportement pour s’adapter au client

o   Plusieurs manières croisées d’agir et de réagir

o   Exploration de situations types que chacun pourra s’approprier

o   Co-production de fiches pratiques

Simulations et mises en pratique

o   De l’exercice à l’application sur le terrain

o   Jeux de rôles et mise en situation réelle

o   Feed-back et retour sur expérience

[button link= »http://www.leadwork.fr/contact/ »]Contactez-nous[/button]

Publics concernés : commerciaux, technico-commerciaux, managers commerciaux disposant d’une expérience commerciale d’au moins 3 ans.

Déroulement :

2  journées de formation en présentiel

1 journée de terrain individuelle

Un suivi en coaching téléphonique sur-mesure selon vos besoins particuliers

1 journée complémentaire avec validation des acquis en présentiel

Une évaluation formalisée

Nombre de participants: 8 à 16 participants de la même entreprise.

 

Méthode pédagogique  :

  • Présentations interactives avec usage du mind-mapping
  • Utilisation de jeux cadre pédagogiques avec les participants
  • Analyse de son profil de comportement commercial individuel avec remise de profil personnel
  • Co-création de fiches pratiques
  • Intervention en binôme d’expertises complémentaires (commerciales et comportementales)
  • Accompagnement en clientèle sur le terrain et suivi téléphonique en option
  • Travail personnel sur étude de situations remis par écrit en fin de formation
  • Animation en binôme de formateurs :

Un expert en management commercial opérationnel et en analyse comportemental d’une part, et une coach certifiée et experte en intelligence relationnelle d’autre part : un duo de choc, pour une écoute, une interactivité et une pertinence réellement efficace sur une formation en deux temps : formation interactive en salle, puis accompagnement terrain et suivi téléphonique.

[button link= »http://www.leadwork.fr/contact/ »]Contactez-nous[/button]

Pour argumenter sur le meilleur, je vais devoir mettre de cotés de bons arguments…

Philippe Vachet No Comments

Sur les bons conseils de Zig Ziglar,  je rebondis sur le besoin d’épurer son offre commerciale de certains « bons » arguments, pour n’en ressortir que les « meilleurs »…

… et sur le fait que nos clients se posent la même question pour décider de leur achats…

Zig Ziglar nous dit « Afin de pouvoir dire oui à ce qu’il y a de meilleur, je me dois de dire non à ce qui est bon »

Cette réflexion est issue d’une petite analyse toute simple qu’il nous propose : si je fais le compte de toutes les bonnes choses que je souhaite accomplir dans une période donnée… et que j’évalue avec réalisme le temps nécessaire à les réaliser correctement… en dormant 7 heures par nuit… j’ai besoin de 300 heures par semaine, qui n’en compte que cent soixante huit… Je vais donc, de fait, mettre de côté de nombreuses bonnes choses…

Argumenter sur le meilleur suis la même loi… si je fais le compte de tous les atouts de mon offre, que je les présente en détail… mon temps nécessaire à réaliser la vente devient très supérieur au temps que mon contact va affecter à lire ma présentation, mon devis, mon site internet, à mon temps réel d’échange avec mon client potentiel en entretien commercial téléphonique ou face à face, et très supérieur également à mon temps personnel dans mon organisation commerciale… donc, il va me falloir choisir… et mettre en avant les points les plus pertinents…

Pour argumenter sur le meilleur, je vais donc devoir mettre de cotés de bons arguments…